Elections commissions paritaires nationales et régionales 2021

Le SNU TEFI Pôle emploi FSU se bat pour défendre un statut public vivant et l’améliorer

Du jeudi 04/11/2021 au jeudi 18/11/2021* se dérouleront les élections pour le renouvellement, pour 4 ans, des représentants du personnel des commissions consultatives paritaires.

 

Ces élections concernent à la fois la commission nationale (CCPN – pour les agents publics de catégorie d’emploi 1 à 4) et les commissions locales (CCPLU – pour les agents publics de catégorie d’emploi 1 et 2). Les 2 votes auront lieu sur la même période et (comme en 2019 pour les élections aux CSE) s’effectueront par voie électronique.

A cet effet, chaque agent recevra son matériel de vote (code d’accès, mot de passe et notice explicative) par courrier à son domicile ET sur son adresse courriel professionnelle quelques jours avant le scrutin. Si vous n’avez pas reçu ces informations vous permettant de voter à la fin du mois d’octobre, contacter votre DR et faisant copie de la section régionale SNU (liste des adresses ici).

*Attention : la période de vote s’étendra du jeudi 04/11/2021 au jeudi 18/11/2021 à 13 heures « heure de Paris : UTC+2 ». Pour les DROM, il convient de se reporter aux protocoles locaux pour les horaires : Martinique (convention de coopération entre le SNU et la CDMT) et Guadeloupe : 8h, Guyane : 9h, Mayotte : 15h et Réunion : 16h

Pôle emploi c’est encore 3810 agentes et agents de droit public ! Faisons vivre et défendons notre statut !
C’est parce que nous sommes plus forts ensemble que nous pourrons continuer de faire vivre le statut des agents publics de Pôle emploi.

Votez SNU et faites voter SNU, première organisation syndicale des agents publics de pôle emploi pour préserver vos droits et en conquérir de nouveaux.

Le syndicalisme que nous soutenons revendique la défense collective des personnels et la protection individuelle de toutes et tous les agents.

Le SNU TEFI Pôle Emploi FSU se bat pour défendre un statut public vivant et l’améliorer

Depuis plusieurs années, le non-respect et la méconnaissance des règles statutaires par la direction contribuent à dégrader les conditions de travail des agents de droit public. Alors que la nouvelle classification pousse au fonctionnement de gré à gré et à la défense individuelle, le SNU continuera, entre autres, à défendre les droits collectifs qui profitent à toutes et tous, à chacune et chacun.
Le SNU revendique l’accompagnement, la défense et la représentation de toutes et tous les agents de droit public, quelles que soient leurs demandes (réintégration, permutation…) ou quels que soient les litiges qui les opposent à l’établissement.
L’expertise des élu-es SNU sur le statut leur permet d’être les garants du respect des textes et de lutter au quotidien contre les interprétations abusives qui conduisent à des pratiques très disparates au sein des établissements.

Au sein du SNU, première organisation nationale des agents publics de Pôle emploi, existe un secteur public organisé aux échelles nationales et régionales. De plus, l’ensemble de vos élu-es SNU travaillent en réseau pour mieux vous accompagner. Elles et ils s’engagent durant leur mandat à accompagner, soutenir et défendre les agentes et agents sans discrimination ni clientélisme.

 

Rémunération, mutation, respect du statut, carrières : ce que le SNU revendique

En matière de rémunération et de promotion, le SNU revendique :

• L’égalité salariale
• Le dégel du point d’indice
• Le déplafonnement des grilles indiciaires
• L’automaticité d’accès à la carrière exceptionnelle
• Le passage automatique dans la grille de niveau supérieur en cas de plafonnement dans son niveau
• L’ouverture régulière de sélections internes et une augmentation du taux de promotion
• Le libre choix d’affectation dans le cadre d’une promotion

En matière de droits le SNU revendique :

• Le respect plein et entier du statut public et des droits afférents pour toutes et tous
• Un référent RH réglementaire statutaire au sein de chaque établissement
• L’extension aux agents publics de la réduction horaire accordée aux personnels privés dès 60 ans
• Une indemnité de départ à la retraite pour les agents publics.
• Le développement de passerelles pour accéder à d’autres secteurs de la Fonction Publique

Mutations, le SNU revendique :

• Le maintien en instance paritaire du droit à la mutation, garanti pour chaque catégorie sans entretien d’embauche ni CV
• Une information, en commission, de l’exhaustivité des décisions de mutations prises par la direction
• La réintégration de droit sur le site choisi par l’agent

Déroulements de carrières et promotions, le SNU revendique :

• La répartition égalitaire des avancements accélérés avec un minimum de 3 pour chacun dans le déroulement de sa carrière
• L’automaticité d’accès à la carrière exceptionnelle pour toutes et tous
• Le choix d’affectation dans le cadre de la promotion
• L’augmentation des taux de promotions
• Des critères universels et objectifs

Le SNU refuse le recours à l’évaluation individuelle.

 

Les Commissions Consultatives Paritaires

La Commission Consultative Paritaire Nationale est composée d’élu-es du personnel et de représentant-es de l’établissement à part égale.
Elle se réunit sur décision du Directeur Général, pour siéger en Conseil de discipline pour l’ensemble des catégories 1, 2 3 et 4. Pour les catégories 3 et 4, elle remplit les compétences des CCPLU et est convoquée pour tous les recours individuels (refus télétravail, temps partiel, formation, CPF, CFP, reclassement, décharge provisoire de responsabilités…) et les licenciements pour inaptitude.

La loi de transformation publique, dont découle la nouvelle classification a supprimé des prérogatives aux instances paritaires. Le SNU refuse toute mainmise de la direction sur leur fonctionnement. Pour le SNU, la CCPN doit être rétablie dans son rôle d’instance de recours sur l’ensemble des champs (mutation, promotion, avancement accéléré, déplafonnement de carrière…).

La Commission Consultative Paritaire Locale Unique est une instance paritaire pour la défense des droits des personnels de statut public. Installée au niveau des établissements, elle est composée en nombre égal de représentant-es de la Direction régionale et d’élu‑es du personnel, à proportion du nombre de suffrages recueillis par chaque organisation syndicale.
Seules les catégories 1 et 2 sont concernées par les CCPLU.

La CCPLU est obligatoirement consultée pour :
• Les recours en cas de refus de temps partiel, congés de formation professionnelle (CFP), congé personnel de formation (CPF), télétravail, EPA…
• Les licenciements pour inaptitude.

Pourquoi faire confiance au SNU ?

Protection

Individuelle et collective

Parce que nous travaillons dans un établissement qui place trop souvent les chiffres avant l’humain et le service public, le SNU Pôle emploi fait preuve de vigilance et combativité.

Egalité ♂♀

L’égalité est un droit

Parce que l’égalité professionnelle n’est pas acquise et que les femmes sont encore victimes de violences et de sexisme ordinaire, le SNU Pôle emploi s’engage.

Information

Utile, précise et régulière

Parce qu’un personnel qui connaît ses droits est mieux protégé,
le SNU Pôle emploi vous informe
utilement, précisément et régulièrement.

Solidarité

Plus de Justice sociale

Parce que le combat pour la justice sociale, comme les questions de droits, de dignité et de liberté d’expression, est primordiale, le SNU Pôle emploi agit.

Protection, solidarité, information et égalité : 

Vous pouvez compter sur nous.

Share This